+41 77 495 68 87 info@decodage.ch

Les migraines se caractérisent par des douleurs plus ou moins intenses dans la tête. Elles peuvent s’accompagner de divers symptômes comme des nausées, vomissements, sensation générale de malaise, troubles visuels, …

Les migraines surviennent lorsque la personne relâche un stress lié à une situation où il a fallu absolument trouver une solution avec sa tête. C’est pour cela qu’elles apparaissent plus généralement en fin de journée ou le week-end, quand on se sort de ces situations où il a fallu être intellectuellement performant-e.

Les migraines sont donc causées par un conflit qui pourrait se nommer une forme de dévalorisation intellectuelle. Suis-je assez performant-e intellectuellement pour comprendre, apprendre, restituer, savoir, trouver la solution ?

Les migraineux sont des personnes perfectionnistes et qui ont tendance à nier le problème, gommer ce qui ne convient pas. « Non, non, il n’y a pas de souci. Si je réfléchis bien, si j’étudie mieux, je vais y arriver, je vais trouver la solution ! » Comme s’il ne devait pas y avoir de problème ou qu’il est impératif de ne pas rester dedans.

Les symptômes de la migraine peuvent amener la personne à s’isoler dans le noir. Dans cet état elle se retrouve donc hors d’atteinte, hors de son stress de devoir sans cesse trouver des solutions. Elle peut fuir la réalité. Le symptôme en lui-même offre ainsi un véritable répit.

Si elles sont accompagnées de vomissements, on peut rechercher ce que la personne n’accepte pas dans son quotidien et qu’elle aimerait éjecter, rejeter.

Lors de migraines ophtalmiques (qui impactent la vue), l’individu pense que la solution devrait se trouver sous ses yeux, mais n’y parvient pas selon ses aspirations. « Il faudrait que je lise davantage pour apprendre, je devrais réussir à voir la chose si je fais un effort, etc… »

La difficulté à se sortir des migraines, chez les personnes qui en sont sujettes, se situe justement dans le fait que ce sont généralement des personnes qui nient les problématiques ou le fait qu’il y aurait quelque chose à soigner. Comme tout va bien, que je gère et que je n’ai pas vraiment d’émotions désagréables, je vais y arriver sans aide, forcément !

Le travail personnel que peuvent entreprendre les personnes migraineuses serait donc de chercher pourquoi, dans leur histoire et leur fonctionnement il est si stressant de se retrouver dans des situations où ils n’auraient pas de solution et, peut-être ainsi, vivre enfin dans la libération de ne pas devoir absolument avoir des solutions pour tout.