fbpx
+41 77 495 68 87 info@decodage.ch

L’eczéma vient du grec « ébullition ». C’est ce qui se produit sur la couche externe de la peau, l’épiderme, par l’apparition de petites vésicules qui s’accompagnent de rougeur et de démangeaisons avant de sécher et de laisser des croûtes. Cette pathologie évolue généralement par poussées inflammatoires.

L’origine psycho-émotionnelle de l’eczéma est à rechercher juste avant l’apparition de le première poussée. Le plus généralement dans l’enfance. Parfois même en lien avec la vie intra utérine, lorsque le nouveau né développe des plaques d’eczéma.

Comme cette pathologie touche l’épiderme, on recherchera un problème lié à la perte de contact, de séparation. Une séparation dans un contexte où il faut « se durcir et s’habituer à ce manque ».

Se durcir car la peau touchée par l’eczéma change d’aspect. Elle devient plus épaisse, comme pour protéger davantage son intérieur et pour, par opposition, moins sentir le monde extérieur.

L’eczéma provoque le plus souvent des démangeaisons. Et se gratter est un moyen d’avoir un contact avec soi-même. Cette action trahit en elle-même le fait que le contact est problématique. Car ce n’est pas en se grattant que je l’on s’apporte du bien-être et du réconfort. On se gratte dans l’optique de soulager quelque chose de désagréable.

En résumé, on va donc rechercher la perte de contact dans un contexte où il faut se durcir. Ainsi on peut mieux comprendre l’eczéma présent déjà chez les bébés, sortis du réconfortant ventre maternel, lieu où le contact est partout sur la peau.

Si vous souffrez d’eczéma, remontez à votre première poussée. Au lieu du corps où les plaques sont apparues. Quel contact a manqué ou a été problématique à ce moment ? ESt-ce en lien avec vos parents, vos enfants, votre conjoint, votre entourage, votre travail ? Quels étaient les risques d’une réelle séparation ? Quelles émotions sont associées, pour vous, à ce souvenir ou à cette situation, si elle est toujours d’actualité ? Et comment pouvez-vous répondre, maintenant et dans votre quotidien, à ce besoin de contact tout en préservant votre sécurité ?

Voici une petite liste, non exhaustive, des significations en fonction de la partie du corps :

Le pli du coude : pour ramener à soi 

Les mains : pour saisir, palper, retenir

Les pieds : pour retrouver le contact avec la terre, la mère.

Le dos : pour un lieu d’où l’on est parti

Les parties génitales : pour la perte de contact avec un être désiré