fbpx

La thyroïde

La thyroïde est une glande située dans le cou et dont la fonction est de réguler le métabolisme et la température corporelle par la production d’hormones qui :

  • Augmentent la quantité d’oxygène consommée dans l’organisme
  • Stimulent la production de protéines dans les cellules

La thyroïde régule la vitesse de fonctionnement de tous les organes.

Le conflit psychobiologique

En cas de dysfonctionnement, la thyroïde peut soit fonctionner trop intensément (hyperthyroïdie), soit trop au ralenti (hypothyroïdie).

Le conflit de base lié à la thyroïde est donc celui de la gestion du temps, comme si la thyroïde était l’horlogère du corps. Le temps est alors comme un morceau qu’il faut soit attraper, soit retenir. Le temps passant soit trop vite, soit trop lentement.

Dans le cas de l’hypothyroïdie, il est question de retenir ce temps qui passe. « Il me faut plus de temps. » « Il y a urgence à gagner du temps. »

Par une production hormonale réduite dans la thyroïde, le fonctionnement du corps va plus lentement. Tout se passe plus lentement dans le métabolisme. Le temps semble alors aussi s’écouler plus lentement. C’est le conflit type de la personne qui vieillit et qui sent que le temps qui lui reste s’amenuise. Il faut alors urgemment trouver un moyen de ralentir ce temps. Ce conflit peut également être présent chez des personnes jeunes, pour d’autres raisons. Comme, par exemple, gagner du temps avec des personnes chères qui vont ou sont parties trop tôt.

Au fait de ralentir le temps, s’ajoute également le sentiment d’impuissance face aux situations et problèmes qui se présentent. La personne se sent littéralement dépassée par les évènements. Elle aurait besoin de davantage de temps pour faire ou avoir ce dont elle a besoin. Alors que celui-ci continue à s’écouler, à avancer, inexorablement.

Pourquoi je suis concerné-e et que faire ?

On retrouve les grands collectionneurs dans ce type de conflit. Ceux qui gardent le passé comme témoin du temps qui a passé et dans lequel on souhaiterait encore retourner.

C’est un véritable travail de réconciliation avec le temps qui passe qui doit se produire chez les gens souffrant d’hypothyroïdie. Vivre l’instant sans conflit de passé ou d’avenir.

Cet article vous a plu ? Vous pouvez le partager.

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Recevoir les prochains articles par e-mail ?

15 Responses

  1. Bonjour
    Article très intéressant. Quels sont les outils ou techniques pouvant aider à remédier à cette notion du temps qui passe trop vite ? Que proposez vous?
    Je suis en hypothyroïdie.
    Merci pour votre réponse.

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.
      Concernant votre question, je n’ai pas d’outil ou de technique pour remédier à cette notion de temps qui passe trop vite. Le changement doit s’opérer en vous jusqu’à ne devenir plus un problème pour que votre organisme cesse son hypothyro!idie. C’est toute la complexité du travail thérapeutique. Cela consiste à comprendre votre rapport au temps et la raison pour laquelle celui-ci est problématique pour vous. Voici le travail qui peut être proposé : D’abord comprendre la logique du symptôme. Quels sont vos symptômes et en quoi sont-ils une très bonne solution ? (Par exemple, si mon organisme ralentit, j’ai la sensation d’avoir plus de temps. Du temps pour… ?) On remonte également au moment du démarrage de ces symptômes en recherchant ce qui s’est passé à ce moment précis, dans son vécu. (Par exemple, cela a commencé suite au décès de mon père, au moment où j’ai réalisé que la vie est trop courte, passe trop vite.) Le tout ensemble donne la réponse de ce que le corps cherche à faire. De quel problème, conflit, il cherche à s’extraire. Ensuite la solution vous appartient, car si je sais quel est mon conflit, alors je peux commencer à mettre en place les solutions dans mon quotidien pour le résoudre. Dans certains cas il est difficile de trouver les solutions sans une aide extérieure. Interroger son angoisse du temps qui passe trop vite peut-être plus aisé avec une personne qui nous accompagne dans ce chemin thérapeutique. Selon où vous habitez, et si cela vous intéresse, je peux vous donner des noms de collègues qui travaillent dans le domaine du décodage.
      Avec mes meilleures salutations.

  2. bonjour et merci pour votre article. je serais preneuse de vos confrères sur montpellier / occitanie ou paris svp. ce serait pour une thyroidite de hashimoto – hypothyroidie aussi. un grand merci.

  3. Bonjour,

    Merci pour votre article qui est très intéressant.
    J’ai la thyroïdite d’hashimoto, et je souhaiterais, si vous me le permettez, avoir des noms de vos collègues pour m’aider.
    Je suis sur la région Bretagne.

    Belle journée à vous.

    Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *