+41 77 495 68 87 info@decodage.ch

La rétention d’eau, ou œdème, est un phénomène dans lequel on observe un gonflement des tissus d’une partie du corps par accumulation d’eau.

Pourquoi le corps a-t-il besoin d’eau à cet endroit précis et qu’est-ce que cette eau présente a comme utilité ?

Ce sont les canaux collecteurs des reins qui sont responsables de la réabsorbtion du liquide et de la formation d’urine.

Si vous recevez un choc quelque part sur votre corps, vous pourrez constater la présence d’un hématome (un bleu) accompagné d’un œdème (ça gonfle un peu). Donc cela veut dire que l’œdème est consécutif à un choc.

En psychobiologie, le choc peut être évidemment réel : je me suis heurté-e quelque part, j’ai eu un accident, une opération, une piqûre d’insecte, etc. et il en résulte un œdème.

Il peut être également psychique : il m’est arrivé une situation ayant provoqué en moi un choc et je fais ensuite de la rétention d’eau.

En décodage on symbolise cette manifestation par la représentation du poisson qui se retrouve échoué sur le sable. Pour survivre, il va bloquer l’évacuation des liquides en lui pour s’assurer la survie jusqu’à ce qu’une vague assez importante le reprenne et le remette à l’eau.

On appelle cette situation particulière et pouvant être dramatique (imaginez que la vague ne soit plus jamais assez grande, le poisson mourra), un conflit d’écroulement d’existence. Ou également le conflit du réfugié en référence à ceux qui doivent tout quitter pour s’enfuir ailleurs, sans rien de leur vie d’avant.

C’est ce qui se passe lorsque sa vie, ou quelque chose de sa vie, s’écroule. N’est plus et ne sera sûrement plus jamais identique. Parfois cela nous contraint à partir ou à fuir. Nous l’avons déjà tous vécu un jour à plus ou moindre grande échelle. Lorsque nous ressentons, suite à une annonce ou dans une situation particulière, cette impression que le sol se dérobe sous nos pieds ou que tout s’écroule autour de nous. Vous venez de vivre un conflit d’écroulement d’existence.

Il est généralement lié à une situation impliquant du liquide ou de la sécheresse. Que cela soit réel ou symbolique. Inondation, noyade, sécheresse. Mais également tout ce qui peut symboliser le liquide : alcool, argent, médicaments sous forme de perfusion comme la chimiothérapie, etc.

Le processus en œuvre est donc le suivant :

Vous vivez un choc assez important pour engendrer cette sensation de dépossession majeure, d’écroulement. Vos canaux collecteurs vont bloquer l’évacuation des liquides et ce liquide récupéré est envoyé dans les tissus, la partie du corps qui est concernée par le choc. Celle qui doit faire quelque chose pour pouvoir se sortir de cette situation. Par exemple, si la rétention d’eau de localise dans les jambes, on pourra s’interroger sur un déplacement qui est conflictuel. Est-ce le départ de quelqu’un qui a provoqué le ressenti d’écroulement d’existence ?

Lorsque le choc est surmonté physiquement et psychiquement, le corps remet en route le processus d’évacuation du liquide. On constate alors un besoin d’uriner qui est supérieur à la normale avec une production abondante d’urines.

C’est un véritable ressenti de sécurité retrouvée ainsi que d’apaisement général qui permet de résoudre ces conflits. Tout danger doit être écarté et le corps n’a alors plus besoin de garder du liquide pour tenir sur la durée.